Ecouter l'épisode sur :

Rencontres

Miluniel, modèle nu & Julien LRVR, photographe de nu.

La photo de nu, la photo boudoir, la photo érotique... Je pense que c'est vraiment très difficile de définir le style d'un photographe, qui parfois se rejoignent et s'entremêlent. Ca peut être très artistique, ça peut être plus sensuel et classique, ça peut partir un peu dans tous les sens.
- Miluniel

Miluniel (© Julien LRVR)
Julien LRVR - Autoportrait

Pour cette série Night Crawler prise avec Miluniel, je cherchais d'abord à avoir un fond rouge. Mais c'était beaucoup trop marqué sur les photos. C'est un peu par hasard, au fil des shootings et à force de travailler, que j'ai trouvé cette teinte orangée qui me plait beaucoup.
- Julien LRVR

© Julien LRVR
© Julien LRVR
© Julien LRVR
© Julien LRVR

Depuis toujours, j'aime le corps féminin. A la base, je voulais même devenir dessinateur. Lorsque j'ai finalement voulu me lancer dans la photo de nu, j'ai d'abord suivi un workshop, qui m'a permis de découvrir ce monde.
- Julien LRVR

© Julien LRVR
© Julien LRVR

A mes débuts, il y a plus de 10 ans, je connaissais les modèles en agence, les mannequins, mais je ne savais pas du tout que modèle nu pouvait être un métier.
- Miluniel

© Miluniel
© Miluniel

J'ai commencé à utiliser un surnom car j'avais peur que ma famille découvre que je posais nue. Je n'osais pas leur en parler.
- Miluniel

© Miluniel
© Miluniel

Lors de mon premier shooting, j'étais beaucoup plus stressé que ma modèle. Je voulais vraiment avoir une démarche artistique et ne pas passer pour un pervers.
- Julien LRVR

© Julien LRVR
© Julien LRVR

Il faut vraiment démystifier le shooting de nu. Il n'y a rien à voir d'exceptionnel.
- Julien LRVR

© Julien LRVR
© Julien LRVR

Quand je pose, j'essaie toujours de voir où le photographe se situe, la pose que je prends par rapport à lui et l'angle qu'il peut avoir, afin de m'assurer qu'il n'y ait pas de gestes déplacés de sa part.

- Miluniel

© Julien LRVR
© Julien LRVR

Si un photographe qui débute me propose un shooting, et qu'il n'a pas de portfolio à me montrer, je fais rarement confiance.
- Miluniel

© Julien LRVR
© Julien LRVR

Pendant mes workshops, je discute toujours avec les modèles, on fixe les règle dès le début. Si une modèle constate quoi que ce soit de déplacé de la part d'un participant, elle me prévient et le mec est dehors, qu'il ait payé ou pas.
- Julien LRVR

© Julien LRVR
© Julien LRVR

Je soupçonne l'un de mes fans d'avoir participé à un ou deux workshops dans lequel j'étais modèle. Je pense qu'il n'était pas du tout photographe à la base, il a juste acheté un appareil photo pour venir faire des photos de moi nue.
- Miluniel

© Miluniel
© Miluniel

Je ne connais personnellement pas de photographes qui vivent entièrement et exclusivement de la photo de nu. La plupart font du nu dans une démarche artistique, et puis sur le côté ils font du mariage ou des évènements qui les intéressent moins, mais qui leur rapportent de l'argent.
- Julien LRVR

© Julien LRVR
© Julien LRVR

Je pense que la photo de nu est un vecteur du male gaze, même si en tant que fille, j'en ai profité aussi d'une manière à être rémunérée pour ça.
- Miluniel

© Julien LRVR
© Julien LRVR

Je joue de la photo de nu glamour, mais j'aime beaucoup la photo brute, la photo qui montre la réalité telle qu'elle est, sans essayer de montrer les plus belles courbes avec la plus belle lumière, mais juste montrer les choses telles qu'elles sont.
- Miluniel

© Julien LRVR
© Julien LRVR

On est conscients que la majorité de notre public, ce sont des hommes. Et pourtant, je préfèrerais être apprécié par un public féminin que masculin.
- Julien LRVR

© Playboy - Cassandra Keyes
© Playboy - Cassandra Keyes
© Playboy - Cassandra Keyes
Un immense merci à Miluniel et à Julien pour leur disponibilité et ce partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.